À propos

Un Dracula plus vrai que nature : retour sur une légende de l'âge d'or Hollywoodien.C'est sous les traits blafards d'un vampire que le public découvre Bela Lugosi dans le film de Tod Browning en 1931. De son vrai nom Béla Blaskó, Lugosi incarne le comte Dracula comme personne avec un accent plus vrai que nature, celui de son pays d'origine, la Hongrie. Le charme opère et le film fait le tour du monde. Pour Lugosi, arrivé en Amérique avec 100 dollars et 10 mots d'anglais, c'est la consécration ! Mais que sait-on de la vie tumultueuse de ce comédien aussi volage que flambeur ? Né en 1882, Lugosi connaît le dénuement et la guerre avant que son charisme ne lui ouvre les portes du théâtre. Quand le communisme s'effondre en 1919 il est obligé de fuir: ce sera Vienne, puis Berlin et enfin les Etats Unis ! Les débuts sont difficiles mais en 1927 Lugosi a rendez-vous avec son destin : il monte sur les planches à Broadway pour jouer... Dracula ! Ce rôle lui colle à la peau, les spectateurs en tremblent. Pourtant, cette reconnaissance internationale le vampirise. C'est peut-être pour cela qu'il refusera de jouer encore une fois une créature... Frankenstein. Erreur, le film est un triomphe. Cantonné aux rôles d'épouvante, comme Dracula à son cercueil, Lugosi sombre doucement dans la drogue et en est réduit à tourner en fin de carrière avec Ed Wood, considéré comme le plus mauvais cinéaste de l'Histoire ! Sa vie sentimentale complexe ne lui sera d'aucun secours même si sa dernière épouse l'accompagnera jusqu'à sa mort en 1956. Après cinq mariages et plus de 110 films à son actif, Bela Lugosi reste un acteur phare de l'âge d'or Hollywoodien et l'une des figures les plus emblématiques du cinéma d'horreur. Enterré avec sa cape noire doublée de rouge, Lugosi entre dans la légende du 7e art. Immortel à l'image de Dracula, il sera à l'origine de folles rumeurs liées encore et toujours, à son personnage mythique.
Philippe Thirault et Marion Mousse, associés pour la première fois, relèvent un défi de taille en signant un roman graphique de plus de 135 pages pour une lecture aussi glaçante que ludique, usant d'un noir et blanc parfaitement maîtrisé. Une belle performance.


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques


  • Auteur(s)

    Philippe Thirault, Marion Mousse

  • Éditeur

    Glenat

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    06/09/2023

  • Collection

    9 1/2

  • EAN

    9782344042670

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Longueur

    26.6 cm

  • Largeur

    19.8 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    676 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Philippe Thirault

  • Naissance : 1967
  • Age : 56 ans

Philippe Thirault est né en 1967 à Paris. Il intègre Science-Po, y reste cinq ans, mais sort sans diplôme.

C'est sûr, il sera écrivain. En sortiront plusieurs histoires, "Lucy", "Hémoglobine Blues", et "Heureux les imbéciles", romans publiés au Serpent à Plumes, et "Miss", une série de bande dessinée publiée aux Humanoïdes Associés, avec Marc Riou et Mark Vigouroux. Dialoguiste hors pair, il investit avec un égal bonheur le roman comme la bande dessinée, le polar noir ("Miss"), le western ("Mille visages" et "Lucy" avec Malès), la satyre sociale ("Mes voisins sont formidables" et "Vider la corbeille", avec Gnaedig), l'héroic fantasy ("La Meute de l'enfer" avec Hojgaard).

Il développe actuellement un autre projet western qui se passera dans le Klondike pour la collection "Empreinte(s)" et prépare une grande saga sur les croisades...

Marion Mousse

Marion Mousse a vu le jour à Chabeuil dans les années 70. Marion Mousse se définit lui-même avant tout comme un narrateur, puisant dans le roman de genre et l'aventure avec un grand A, matière à discourir sur ses congénères. Il signe chez Treize Etrange sa première BD Phineas en 2001, puis Fracasse de 2004 à 2005 et Les Contrebandiers de Moonfleet en 2009. Delcourt a publié de 2007 à 2008 sa série Frankenstein.

empty